126 millions d’Américains ont été touchés par des fake news durant l’élection présidentielle remportée par Donald Trump.